Roulé-soudé par étincelage

fond-etincelageetincelage-orange

IBF France réalise des couronnes et brides roulées soudées par étincelage. Cette technique nous permet à partir d'un plat (oxycoupé ou laminé), chauffé à cœur dans nos fours, de cintrer en forme de couronne sur une rouleuse, puis souder par étincelage, sans apport de métal.

Avant de terminer le brut, des opérations "d'ébavurage", de "calibrage" et de "planage" sont nécessaires, ce qui nous permet de garantir une tolérance de planéité, circularité et ovalisation sur nos pièces brutes de l'ordre de 1.5 mm.

Qu'est ce que l'étincelage ?

Le soudage par étincelage appartient au groupe des procédures de soudage en bout. Il s'effectue sans métal d'apport et comporte deux phases distinctes : le chauffage et le forgeage.

L'énergie nécessaire à la montée en température de la zone à souder est obtenue par effet joule dû au passage à travers la pièce, d'un courant basse tension et de forte intensité. Lors de cette opération, il se produit des arcs avec éjection et vaporisation du métal fondu vers l'extérieur du joint, c'est le début de l'étincelage.

Dès la fin de l'étincelage, un effort de refoulement est appliqué, repoussant sous forme de bavure la mince couche de liquide qui demeure à la surface de contact.

procédé étincelage

Avantages du procédé

  • Réduction des coûts matière grâce à des besoins en surépaisseurs très faibles pour obtenir la pièce usinée
  • Soudure sans métal d'apport (homogénéité chimique)
  • Caractéristiques mécaniques dans la ZAT (zone affectée thermiquement), et dans la zone soudée proche de celle du métal de base.
  • Structure forgée dans la zone soudée (pas de faciès basaltiques)
  • Pas d'inclusions solides ou gazeuses
  • Délais de fabrication très courts (2 semaines pour pièces brutes, 3 semaines pour pièces usinées)